Skip to Content

Benjamin Franklin

L’évènement du 4 décembre 1776
Au mois de novembre 1926, le maire d’Auray, Lionel Huette, reçoit un courrier d’Elmer Roberts, journaliste à l’Associated Press of America. Ce dernier souhaite organiser à Auray une fête pour le 150e anniversaire de l’arrivée de Benjamin Franklin en France et à cette occasion y faire apposer une plaque commémorative. Surprise pour le maire et ses concitoyens qui semblent ne pas avoir connaissance de cet illustre débarquement à Saint-Goustan. Le maire en réfère même au ministre des Affaires étrangères sur la suite à donner à cette demande. Le 4 décembre 1926, c’est devant une foule enthousiaste que le maire dévoile une plaque commémorative apposée sur un mur du, désormais bien nommé, quai Benjamin Franklin. L’occasion pour le consul des États-Unis de souligner que sera désormais ancrée dans les mémoires cette date du 4 décembre 1776 : début officiel d’une amitié « inaltérable » entre la France et les États-Unis.

Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’amitié franco-américaine

Benjamin Franklin est né à Boston en 1706. Formé à l’imprimerie, il déménage en 1723 à Philadelphie où il deviendra imprimeur puis, plus tard, éditeur du Pennsylvania Gazette. Ses affaires lui apportent une aisance financière qui lui permet alors de se consacrer à la philanthropie et aux sciences. On lui doit notamment la création du paratonnerre en 1744 qui lui vaut une reconnaissance internationale. Engagé politiquement, Benjamin Franklin glisse au fur et à mesure des années en faveur de l’indépendance des colonies américaines. En 1775, débute la guerre d’indépendance qui oppose les colonies américaines à la domination de l’empire britannique. Dans ce contexte, le Congrès américain décide de lancer un plan d’action diplomatique vers la France. Trois commissaires sont désignés : Benjamin Franklin, Thomas Jefferson (qui sera finalement remplacé par Arthur Lee) et Silas Dean. Benjamin Franklin quitte alors Philadelphie et embarque, avec ses deux petits-fils, le 26 octobre 1776 pour un voyage qui va durer 30 jours. Un voyage long et périlleux car l’océan Atlantique est sillonné par de nombreux navires anglais. Initialement, son voyage doit le mener tout droit jusqu’à Nantes, mais des vents contraires vont en décider autrement. Le navire Le Reprisal doit alors jeter l’ancre dans la baie de Quiberon. Benjamin Franklin se retrouve donc contraint de rejoindre la terre ferme en empruntant un voilier qui le débarque dans le petit port de Saint-Goustan à Auray, le 4 décembre 1776.

 

 

La plus belle femme qu’il n’ait jamais vu

Ses premières impressions françaises sont rédigées dans une lettre à sa sœur. Benjamin Franklin lui fait part du respect avec lequel il est reçu par la population. Sa correspondance témoigne également de son hommage à la beauté du pays d’Auray et … à celle de ses femmes. Benjamin Franklin souligne ainsi sa rencontre avec une femme croisée à cheval et décrite comme la plus belle femme qu’il n’ait jamais vu.
Peu de jours après son débarquement, Benjamin Franklin doit repartir en direction de Nantes mais par la route cette fois-ci, en passant par Vannes. Son voyage le conduira jusqu’à Paris à la rencontre du roi Louis XVI pour le convaincre d’apporter un soutien logistique, financier et diplomatique aux colonies américaines. Ses talents de diplomate et ses nombreux appuis dans le milieu mondain et scientifique, permettent à Benjamin Franklin d’honorer sa mission : un traité d’alliance, d’amitié et de commerce est signé en février 1778.

Sources et bibliographie :
1 M Cerem 12. - Cérémonie de commémoration des 150 ans du débarquement de Benjamin Franklin à Auray. 1926.
RB 641. - Benjamin Franklin débarque à Auray le 4 décembre 1776. Monographie imprimée des courriers de Benjamin Franklin rédigés après son débarquement à Auray. [20e siècle].
HB 7804. - Benjamin Franklin. L'Américain des lumières, par Claude Fohlen. Édition Paris & Rivages. 2000.
Musée Carnavalet. - Dossier de presse de l’exposition temporaire « Benjamin Franklin. Un Américain à Paris, 1776-1785 » présentée du 5 décembre 2007 au 8 mars 2008.

Illustrations :

Portrait de Benjamin Franklin, [19e siècle]. Archives municipales d’Auray, 2 Fi 25

Port de Saint-Goustan à Auray en 1776, 1926. Archives départementales du Morbihan, 1 M Cerem 12
Carte postale éditée à l'occasion de la fête franco-américaine du 5 décembre 1926 célébrant le 150e anniversaire du débarquement de Benjamin Franklin en France.

Femmes d’Auray (Morbihan) près Vannes, estampe de François-Hippolyte Lalaisse, extraite de la Galerie Armoricaine [1844-1851.]. Archives départementales du Morbihan, 2 Fi 743

Manchette de l’édition du Nouvelliste du Morbihan relatant la cérémonie du 4 décembre 1926, 7 décembre 1926. Archives départementales du Morbihan, Jo 229