Skip to Content

Pleins feux sur Le Palais

Entre le 12 mai et le 27 juillet 1902, la commune du Palais est touchée par plusieurs incendies criminels. Les feux se déclarent toujours de la même façon : la nuit et à partir d'une meule (de foin ou de lande). Pour éviter tout nouveau sinistre, les administrations organisent des surveillances, à l'instar de l'hôpital qui multiplie les sentinelles.
Parallèlement, les gendarmes mettent en place une battue qui aboutit à l'arrestation du principal suspect. Celui-ci est appréhendé en flagrant délit allumant un énième incendie au sein d'un chantier de construction navale.
Le croquis présenté en illustration a été réalisé à main levée par le juge de paix de Belle-Île, en vertu d'une commission rogatoire délivrée par le juge d'instruction de Lorient. Il retrace avec une minutieuse précision les évènements des différents sinistres et offre une reconstitution détaillée de la commune du Palais en 1902.