Skip to Content

Les archives du préventorium de Plumelec prennent l'air

Les Archives départementales du Morbihan ont collecté récemment 70 mètres linéaires de documents produits par le Comité départemental privé de défense contre la tuberculose du Morbihan. Cette association, créée en 1919, avait pour but initial de soigner les soldats victimes de la tuberculose ; son action s’est ensuite étendue à l’hygiène sociale civile. C’est ainsi que le comité ouvre à Plumelec un préventorium, en 1935, établissement à vocation curative pour des patients infectés mais dont la maladie n’est pas active. La commune de Plumelec n’a par ailleurs pas été choisie au hasard : la qualité de l’air y est particulièrement remarquable. En 1959, s’ajoute au site la maison sanitaire des Bruyères pour traiter les enfants atteints de maladies respiratoires non contagieuses.

En 1974, lorsque le comité est dissous, ses biens sont transmis à l’Association départementale des parents d’enfants inadaptés (ADAPEI) du Morbihan. 40 ans plus tard, l’association confie au conseil départemental du Morbihan les archives qui se trouvaient dans ses locaux, ces derniers devant être désaffectés.

Le fonds d’archives du préventorium et de la maison sanitaire des Bruyères, conservé sous la cote 210 J, est unique dans sa cohérence et son ampleur pour un établissement de ce type. Registres d’entrée, dossiers administratifs et médicaux des enfants soignés, dossiers de fonctionnement de l’institution forment un fonds complet qui vient éclairer, pour les années 1933-1972 environ, la lutte contre la tuberculose dans le département du Morbihan, mission souvent confiée, en France, au secteur associatif et dont peu d’archives ont été sauvegardées.