Skip to Content

Fonds du Commandant Jacques

Les Archives départementales du Morbihan conservent depuis peu les archives de Jean Doré, résistant plus connu sous le pseudonyme de « Commandant Jacques » grâce au don de son neveu  M. Jean-François Nicolas.

Né le 30 janvier 1924 à Pluméliau, Jean Doré s’engage à l’école des mécaniciens de la Marine nationale. En 1942, en poste sur le torpilleur Sirocco à Toulon, il est démobilisé le 27 novembre, rentre en Bretagne et s'engage dans la Résistance dès le mois de décembre. Lieutenant au sein du 1er bataillon des francs-tireurs et partisans (FTP) en janvier 1944, il y est fait capitaine en mars puis commandant en mai. Ce bataillon, toujours placé sous ses ordres, devient ensuite le 5e bataillon des Forces Françaises de l’Intérieur (FFI) du Morbihan et le 7 août 1944, il relève les troupes américaines sur le front de la poche de Lorient jusqu’au 15 novembre qui suit.

Après la guerre, en 1946, il intègre l'école militaire des cadres et en sort sous-lieutenant. Ayant ainsi rejoint l’armée régulière, il part pour l'Indochine le 30 janvier 1949 et débarque à Saïgon le 19 février, affecté à la 19e compagnie du 7e bataillon de chasseurs laotiens. Gravement blessé, il décède à Hanoï le 8 décembre de la même année.

Le fonds, conservé sous la cote 215 J est constitué de deux parties : la première relative à la vie personnelle de Jean Doré, la seconde à son activité de résistant ainsi qu’à celle de son bataillon. S’y trouvent notamment une collection de tracts clandestins des résistants FTP et des articles de presse parus lors de la libération de Paris.